Des associations de protection de l'environnement, de collectivités et de représentants du monde agricole demandent la généralisation du tri à la source des déchets organiques.

A l'occasion de la Green Week européenne sur l'économie circulaire et l'efficacité dans l'utilisation des ressources, qui s'est ouverte le 3 juin à Bruxelles, des associations de protection de l'environnement (Cniid et France Nature Environnement), un réseau de collectivités (Compostplus) et des représentants du monde agricole (Agriculteurs Composteurs de France, Association des agriculteurs méthaniseurs de France, Assemblée permanente des chambres d'agriculture) « s'associent pour réaffirmer leur soutien au tri à la source des déchets et demander la mise en place rapide de ce modèle pour l'ensemble des déchets organiques des ménages et des entreprises afin de favoriser un retour au sol de qualité pour la matière organique », souligne un communiqué commun du 3 juin.

« Le tri à la source est aujourd'hui la voie la plus efficiente pour permettre une valorisation et un recyclage optimal des différentes matières. Les agriculteurs, soucieux de garantir la qualité des sols et des biens alimentaires produits, sont favorables à ce système qui offre des garanties de traçabilité et de confiance aux utilisateurs. »

« La France doit prendre position clairement en faveur du tri à la source des déchets organiques à l'occasion de la publication de son plan déchets 2014-2020 et dans le cadre des débats actuels au niveau européen sur la révision des directives concernant la mise en décharge des déchets. »