« En cas de découverte de végétaux contaminés par ToBRFV, l’opérateur professionnel est tenu, en vertu de l’article 7 de l’arrêté ministériel du 11 mars 2020 relatif à la lutte contre le ToBRFV, de procéder à des mesures de gestion visant à assainir son unité de production », précise l’instruction technique du ministère de l’Agriculture sur le sujet et publiée le 15 mai 2020.

Confinement

En préambule, elle signale que « lorsque des végétaux spécifiés sont déclarés contaminés par le ToBRFV suite à l’obtention d’un résultat d’analyse officielle positif, l’ensemble de l’unité de production est placé en confinement pour interdire la sortie de de végétaux spécifiés ou de tout autre objet susceptible d’être contaminé ». Par ailleurs, « l’accès à l’unité de production est restreint aux seules personnes réalisant les opérations de gestion strictement nécessaires pour la destruction, l’évacuation et l’assainissement de l’unité de production. »

Les mesures de gestion concernent le traitement ses semences infectées, la destruction des végétaux spécifiés (autre que les semences) et les substrats.

> À lire aussi : Tous les détails pour l’autocontrôle (17/04/2020)

Désinfection

Pour la désinfection, des procédures et les produits à utiliser sont précisés pour les mains, les structures, les outils et équipements, les substrats de culture et les semences.

Un vide sanitaire doit par ailleurs être mis en place entre deux cultures, c’est-à-dire un vide complet des serres et des abris appliqué pendant une durée minimale de deux semaines consécutives.

> À lire aussi : Les modalités de participation de l’Etat sont connues (28/04/2020)

I.E.