Le 15 mars 2021, l’état des céréales d’hiver restait bon, voire très bon à plus de 85 %, quoiqu’en légère baisse d’un point sur une semaine dans le cas du blé tendre, et de trois points pour le blé dur.

Le stade de l’épi à 1 cm a progressé : 30 % du blé tendre a atteint ce stade, 27 % de l’orge d’hiver et 60 % du blé dur. « L’arrivée du stade de l’épi à 1 cm sur les parcelles de blé tendre donne le signal pour démarrer l’observation des premières maladies, et notamment le piétin verse », rappelle Arvalis dans une note le 18 mars 2021.

Les semis d’orge de printemps bientôt terminés

Selon le bulletin Céré’Obs, 97 % des surfaces prévues en orge de printemps étaient semées. Il restait encore 4 % des parcelles à semer en Champagne-Ardenne et Lorraine, 2 % dans le Centre-Val de Loire et les Hauts-de-France, et 1 % en Île-de-France.

FranceAgriMer estime de plus qu’il restait 6 % des blés durs à implanter dans le Centre-Val de Loire au 15 mars.

Et d’autres se préparent

Les maïs d’un côté,

Et les lupins porte-graines, de l’autre.

Les plantations de betteraves porte-graines ont de même commencé :

Justine Papin

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé reprend son souffle sur le marché européen

Le prix du blé fléchissait légèrement lundi à la mi-journée après avoir atteint de nouveaux niveaux plus hauts la semaine dernière sur Euronext, dans un contexte de marché mondial tendu.