Le « stop and go » continue

Arrêtée par la pluie et à fond les beaux jours, la moisson de 2021 se poursuit sur son rythme bien particulier.

La moisson de l’orge d’hiver s’achève

Selon le dernier bulletin de l’observatoire Céré’Obs de FranceAgriMer, publié le 30 juillet, 98 % de l’orge d’hiver était récoltée le 26 juillet 2021, avec un retard de 12 jours sur la moyenne des cinq dernières années, estime FranceAgriMer.

La qualité du blé tendre impactée par la pluie

Les quelques jours sans pluie ont permis l’accélération de la récolte du blé tendre dans la semaine du 20 au 26 juillet 2021 : de 14 %, la surface de blé moissonnée est passée à 47 % le 26 juillet, indique Céré’Obs.

La Normandie, les Hauts-de-France et la Bretagne sont les régions les moins avancées, avec respectivement 16 %, 17 % et 19 % de la surface en blé fauchée.

Avancement de la récolte de blé tendre au 26 juillet 2021, selon les données de FranceAgriMer. © La France Agricole

Le poids spécifique pâtit cependant de la météo capricieuse :

Certaines coopératives ont relevé leurs exigences en humidité, à 18 % en Lorraine par exemple :

Ici, c’était la dernière des dernières :

Une semaine de retard pour le blé dur

Selon Céré’Obs, 85 % de la surface de blé dur était récoltée au 26 juillet, avec un retard estimé à 6 jours sur la moyenne des cinq dernières années, et de 7 jours comparativement à 2020.

Terminée dans les Pays de la Loire et le Rhône-Alpes, la moisson du blé dur était cependant moins avancée dans la Région Centre, à 49 %.

Avancement de la récolte de blé dur au 26 juillet 2021, d’après les données de FranceAgriMer. © La France Agricole

39 % de l’orge de printemps moissonnée

L’orge de printemps était, au 26 juillet, récolté à 39 % d’après FranceAgriMer, avec un gradient de l’ouest vers le nord-est.

Avancement de la récolte d’orge de printemps au 26 juillet 2021, d’après les données de FranceAgriMer. © La France Agricole

Les cultures d’été profitent

Les cultures d’été apprécient quant à elles la pluie.

Tournesol et maïs rigolent :

D’après Céré’Obs, le stade de la floraison femelle est atteint pour 66 % des surfaces de maïs grain, avec un retard de 7 jours sur la moyenne des cinq dernières années.

Justine Papin

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en léger repli, les prix se stabilisent

Les prix du blé étaient en léger repli le vendredi 17 septembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, où les prix se stabilisent à un niveau élevé.