L’ADCT qui regroupe les frondeurs de la coopérative sucrière avait recueilli en novembre dernier la signature de plus de 2 500 planteurs, au bas d’une pétition demandant la tenue de cette assemblée générale et d’assemblées de région. Mais Tereos et l’ADCT ne se sont jamais mis d’accord pour mettre en place le protocole de vérification de la pétition. Les frondeurs avaient saisi le juge des ré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !