D’après une étude de la Rabobank parue le 8 août 2017, la consommation de sucre dans le monde devrait décliner d’ici les quinze prochaines années. « Le taux de croissance de la consommation mondiale de sucre sera plus faible que lors des quinze dernières années », estime le rapport.

Tout sauf une tendance passagère

Les changements des modes d’alimentation du consommateur, pour qui « le sucre et les hydrates de carbone raffinés sont les principaux coupables de l’obésité », pourraient bien entraîner un ralentissement du marché mondial du sucre, estime Rabobank.

« Cet éloignement du consommateur à l’égard des produits sucrés est devenu une tendance mondiale, indique le rapport. C’est un constat important pour l’industrie du sucre qui ne peut pas être considéré comme une simple tendance passagère. »

Des industries qui s’adaptent

Face aux nouvelles attentes des consommateurs, beaucoup d’industries du secteur des aliments et des boissons se sont déjà engagées dans la réduction de calories, en particulier du sucre, dans leurs produits (révision des ingrédients, diminution de la taille des portions…). Ces initiatives, soutenues et parfois même initiées par les gouvernements, pourraient conduire à l’accélération sur le long terme, de la baisse de la consommation de sucre dans le monde.

L’étude prévoit que si les initiatives des entreprises et des gouvernements devaient atteindre une réduction significative — d’au moins 5 % — de la consommation mondiale de sucre du secteur alimentation/boissons sur les deux à trois prochaines années, cela raboterait une partie de la croissance de la consommation attendue sur cette période. Toujours selon l’étude, les perspectives d’utilisation du sucre industriel dépendent fortement des tendances de la consommation sur les marchés émergents.

M.S.