En comparaison, la sole atteignait 84 000 ha en 2019 et 62 000 ha en 2018. Les semis sont encore en cours donc le chiffre réel reste à affiner mais il devrait se situer entre 90 000 et 100 000 ha selon les intentions de semis. Toutefois, quelques contraintes en termes de disponibilité de semences précoces, les établissements semenciers n’ayant pas prévu la forte progression cette année. Par ailleurs, la production de semences a pu être déficitaire par endroits en 2019 en termes de rendement et de qualité.

Forte hausse dans le Centre-Val de Loire

Depuis deux ans, les différentes régions de production voient leurs surfaces en sorgho progresser, notamment en Occitanie (23 000 ha en 2019 contre 21 000 ha), en Nouvelle-Aquitaine (près de 20 000 ha contre 12 000 ha) et surtout dans le Centre-Val de Loire (17 500 ha en 2019 contre moins de 10 000 ha). Une légère progression est aussi observée en Auvergne-Rhône-Alpes (région historique) et en Bourgogne, nouvelle région productrice dans le cadre de la diversification des rotations.

> À lire aussi : Le sorgho gagne du terrain en France (29/01/2020)

L’allongement de la rotation est la principale motivation

Dans une enquête réalisée en 2019 auprès d’un panel de producteurs dans les différentes régions de culture, la première motivation pour faire du sorgho grain est l’allongement de la rotation (pour à 35 % des sondés) et les besoins en eau limités (22 %). Les principales contraintes se situent au niveau du désherbage (pour 26 % des sondés) et le fait que ce soit un mauvais précédent (à risque pour les fusarioses et il laisse moins d’azote dans le sol, pour 25 % des sondés).

Sorgho grain en majorité exporté

L’alimentation utilise moins de 20 % de la collecte de sorgho grain français, tandis que 69 % sont exportés, essentiellement vers l’Espagne pour son alimentation porcine et les pays du Benelux pour l’oisellerie. La France reste le premier producteur européen de sorgho grain, devant l’Italie. « Il y a encore de la marge en termes d’échanges intra-européens, donc si la production augmente, on peut considérer qu’il y aura des débouchés », détaille Jean-Luc Verdier.

Débouché en alimentation humaine en hausse

Le débouché de l’alimentation humaine est en augmentation, le sorgho étant une céréale sans gluten. Il peut être utilisé en farine dans des pains et des galettes ou en graines entières dans des barres chocolatées, des salades. Des sirops ou encore des bières sont également fabriqués à partir de cette plante.

I. E.