Météo-France fait état au 3 août 2017, de la persistance de la sécheresse en France depuis ce printemps. « Deux éléments sont à l’origine de ces conditions défavorables au regard de la ressource en eau », souligne le service public de météorologie.

Une combinaison de facteurs

Il s’agit d’une sécheresse hydrologique liée à un déficit de précipitations durant l’automne et hiver derniers n’ayant pas permis une recharge satisfaisante des nappes, et d’une sécheresse des sols superficiels (entre 1 et 2 mètres de profondeur). Cette dernière, remarquable dans plusieurs régions, notamment en Paca, en Corse et dans le couloir rhodanien, est due à une combinaison de températures élevées et de faibles précipitations depuis le mois d’avril.

Cette sécheresse des sols superficiels est également observée dans les Hauts de France, en Haute-Normandie, dans l’Orne, en Vendée, dans les Deux-Sèvres, en Haute-Saône et en Alsace. « Les précipitations du mois de juillet ont en revanche permis une amélioration de la situation sur la Bretagne, la Lorraine et la Champagne-Ardenne ainsi que sur les Alpes du Nord », note Météo-France.

I.E.