En 2017, la sole de céréales d’hiver atteindrait 7,3 millions d’hectares, en léger repli par rapport à 2016 (–0,8 %), après quatre années de hausse. Elle serait toutefois supérieure de 4,3 % à sa moyenne de 2012 à 2016, selon la note du ministère de l’Agriculture publiée le 13 décembre 2016.

  1. 5 % de colza en moins

    La sole de colza d’hiver diminuerait de 5 % sur un an. Le manque de pluie a contrarié les semis, notamment dans le nord-est de la France. Certaines parcelles ont dû être retournées et des céréales semées à la place. Le recul serait de 11 % en Lorraine et de 10 % dans les Hauts-de-France.

  2. La sole de blé tendre se stabilise

    Elle atteindrait 5,2 millions d’hectares et serait stable sur un an (+0,2 %), mais elle serait supérieure de 3,5 % à sa moyenne de 2012 à 2016. Les surfaces progresseraient de 6 % en Lorraine, mais diminueraient de 3,1 % en Champagne-Ardenne.

  3. Le blé dur recule

    Sur un an, la sole de blé dur diminuerait de 2,1 % après deux années de forte hausse. Au moment des semis de 2015 et de 2016, le rapport de prix entre le blé tendre et le blé dur était favorable au blé dur. Cet avantage s’est estompé pour la campagne de semis de 2017.

  4. Moins d’orges d’hiver

    La sole d’orges d’hiver diminuerait de 4,1 % en 2017 après plusieurs années de progression. Elle serait en hausse de 12 % par rapport à sa moyenne de 2012 à 2016. Les surfaces chuteraient notamment de 17 % en Champagne-Ardenne.

  5. Les surfaces de triticale s’effritent

    Les surfaces de triticale reculeraient de 0,8 % sur un an et de 10 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016. La sole reculerait de 2,3 % dans les Pays de la Loire et serait stable en Bretagne.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le cours du blé reste soutenu par la demande

Les prix du blé progressaient encore légèrement vendredi 27 novembre 2020 à la mi-journée, soutenus par la demande mondiale qui reste importante.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza soutenu par l’huile de palme

Les prix du colza connaissaient une progression, vendredi en fin d’après-midi, soutenus par une hausse de l’huile de palme malaisienne.