Avec les mesures annoncées par le président de la République, et applicables à partir de ce mardi 17 mars à midi, le confinement dans le pays franchit un nouveau cap. Pour autant, nous arrivons dans un pic d’activité. Avec une semaine de conditions climatiques favorables et après plusieurs semaines de retards causés par la pluie, les agriculteurs vont se lancer massivement dans les différents travaux comme les semis, voire la fauche de l’herbe.

Pas de libre-service

Ainsi il est important que les concessionnaires restent en partie ouverts pour assurer le support technique et le service après-vente. Dans la plupart des cas, le magasin de libre-service est désormais fermé au public. Pour autant, magasin et atelier restent actifs. Il est toujours possible de venir retirer une pièce de rechange par exemple. Les concessions recommandent alors fortement d’appeler avant votre passage. Les dépannages à domicile restent pour le moment d’actualité, tout en préservant les règles de sécurité en vigueur (distance de 1 mètre entre les personnes, ne pas se serrer la main…).

Les entrepreneurs en première ligne

Le recours aux prestataires pour les semis augmente chaque année. C’est pourquoi les EDT (entrepreneurs des territoires) ont pris immédiatement la décision d’adapter leurs protocoles d’activité, autant en direction de leurs clients que de leurs fournisseurs. À compter d’aujourd’hui, les accès aux bureaux et ateliers sont drastiquement limités selon des modalités définies au cas par cas par chaque entreprise et ce jusqu’à nouvel ordre. Les EDT invitent leurs clients à passer les commandes de travaux exclusivement par téléphone ou internet et s’engagent à faire de même avec leurs fournisseurs.

Un dispositif de sécurité renforcé

En plus des gestes barrières préconisés par le gouvernement, les entrepreneurs s’attacheront à mettre en place des mesures supplémentaires comme l’interdiction pour l’agriculteur de monter dans la cabine, l’utilisation renforcée du téléphone pour échanger les consignes sur les chantiers. La situation des stagiaires et apprentis est traitée au cas par cas.

Il est recommandé de contacter directement votre concessionnaire ou votre entrepreneur par téléphone pour obtenir des informations plus précises ainsi que les procédures à mettre en place. Il faudra par exemple remplir l’attestation de déplacement dérogatoire pour aller à la concession chercher une pièce de rechange ou un consommable.

À lire aussi : Établir le justificatif de déplacement pour les salariés agricoles (17/03/2020)

Pierre Peeters et Corinne Le Gall