Les surfaces de céréales d’hiver augmenteraient de 11 % pour la campagne de 2020-2021 par rapport à l’an dernier. Elles sont estimées à 6,6 millions d’hectares, ne rattrapant que partiellement l’importante baisse de l’an dernier. Ce sont les premières estimations publiées le 8 décembre 2020 par Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture.

Davantage de blé

+12,4 %c’est l’augmentation de la surface de blé tendre semée en 2020 par rapport à 2019.

Avec 4,7 millions d’hectares, la sole de blé tendre progresserait de 500 000 ha (+12,4 %) sur un an. Il reculerait de 1,9 % par rapport à sa moyenne de 2016 à 2020.

Celle de blé dur atteindrait 240 000 ha (+8,8 %), niveau proche de 2019, mais très en deçà de la moyenne de 2016 à 2020 (310 000 ha).

La sole d’orge d’hiver (1,3 million d’hectares) augmenterait, quant à elle, sur un an de 6,6 %, mais resterait inférieure de 5,7 % à la moyenne de 2016 à 2020.

Par rapport à la précédente campagne, seule la sole de seigle serait en baisse (–6,1 %), mais en forte hausse par rapport à la moyenne sur 5 ans.

Celles d’avoine et de triticale augmenteraient respectivement de 20,2 % et 11,0 %.

Moins de colza

Les surfaces consacrées aux semis de colza d’hiver demeurent à un faible niveau, à 1,12 million d’hectares. Il s’agit d’une hausse de 1,0 % comparé à l’an passé, mais une baisse de 17,1 % par rapport à 2016-2020.

À lire aussi : Les surfaces de colza sont en baisse (04/11/2020)

Céline Fricotté
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en léger repli, les prix se stabilisent

Les prix du blé étaient en léger repli le vendredi 17 septembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, où les prix se stabilisent à un niveau élevé.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza reste à un niveau record sur Euronext

Les prix du colza restaient élevés ce vendredi 17 septembre 2021 en fin d’après-midi sur le marché européen, clôturant une semaine de records.