Issu du rapprochement en septembre 2020 d’Euralis Semences et de Caussade Semences Group au niveau européen, le groupe Lidea présente sa stratégie de déploiement sur le marché français des semences, à l’occasion d’une conférence de presse le 11 mars 2021.

« Le rôle des semences est central pour l’innovation et ainsi répondre aux enjeux de l’agriculture, aussi bien sur les attentes sociétales, les besoins alimentaires et le changement climatique. Depuis le 1er septembre 2020, nous avons mis en commun nos outils de recherche et de développement », indique Jean-Baptiste Jurbert, directeur de la « business unit » Lidea France.

Deux nouvelles marques du groupe

« Lidea se veut être un partenaire majeur des agriculteurs et des distributeurs pour les semences multi-espèces », souligne Jean-Baptiste Jurbert. Deux marques commerciales seront déployées à partir du printemps de 2021, la première prenant le même nom du groupe et la deuxième sous le nom de Caussade Semences Pro.

Lidea se veut donc être « une marque reconnue, experte et innovante » proposant un panel complet de solutions multi-espèces aux agriculteurs. Caussade Semences Pro sera, quant à elle, orientée « b-to-b » : « Une marque de professionnels pour des offres sur mesure avec les distributeurs et une organisation plus légère et agile », indique Jean-Baptiste Jurbert. Ces deux marques ont pour vocation d’être complémentaires et feront toutes deux appel aux distributeurs pour la vente auprès des agriculteurs.

Une base solide grâce à une offre multi-espèces

Avec cent millions d’euros de chiffre d’affaires en France (soit 30 % du chiffre d’affaires européen), Lidea se positionne « dans le top 3 ou 4 » des semenciers, notamment sur les cultures de printemps mais aussi sur les semences fourragères et les plantes de services, qui présentent des intérêts techniques, économiques et environnementaux pour les agriculteurs : « Par exemple, au travers de notre gamme Symbio sur colza, la réduction des insecticides et herbicides est possible », précise Joris Combe, directeur commercial de la marque Lidea France.

Des objectifs chiffrés à l’horizon de 2025

Le groupe ambitionne d’augmenter son chiffre d’affaires en France de 20 % d’ici à quatre ans en conquérant de nouvelles parts de marché. La recherche et développement se poursuivra sur les semences hybrides de printemps et les plantes de services, sujet sur lequel le groupe souhaite être leader, sans oublier la filière du bio.

« À 15 % des parts de marché aujourd’hui, nous souhaitons gagner deux ou trois points à l’horizon de 2025 pour le maïs et le tournesol », précise Jean-Baptiste Jurbert. Sur colza, la variété Capello occupe la première place des variétés cultivées en France, « un point positif pour le groupe », indique Olivier Soulié, directeur du marketing de Lidea France. Notre objectif est de nous maintenir au top 3, dans un contexte de baisse des surfaces et d’éclatement du marché. »

Charlotte Salmon