Déjà au 29 mai 2020, la préfecture de la Loire-Atlantique signalait des débits d’eau bas « malgré une recharge hivernale optimale » et prenait les premières mesures de restriction. Depuis, ces mesures se sont étendues et renforcées.

À lire aussi : Ressource en eau, les nappes ont fait le plein (11/06/2020)

Au 16 juin 2020, les prélèvements non prioritaires, y compris à des fins agricoles, étaient ainsi interdits dans plusieurs bassins de Vendée et de Loire-Atlantique. Sur la plateforme Propluvia, le ministère du Développement durable dénombrait 26 arrêtés en vigueur, signalant un état de vigilance, d’alerte, d’alerte renforcée ou de crise. 12 départements étaient concernés par au moins une restriction d’utilisation (seuil jaune, orange ou rouge).

À lire aussi : Surveillance, 53 départements exposés à un risque de sécheresse (14/05/2020)

H. Parisot