Les gelées dévastatrices d’avril 2021 et la mise en place du passe sanitaire auront eu raison de la vente de fruits et légumes « au juste prix » du Modef en Région parisienne. « Cette initiative va se poursuivre sous d’autres formes afin de maintenir et renforcer les liens entre les travailleurs de la terre et les habitants de l’Île-de-France », a toutefois précisé le syndicat dans son communiqué du 18 août 2021.

À lire aussi : Pertes de récolte, Gel : jusqu’au 8 octobre pour faire votre demande de prise en charge de cotisations (28/07/2021)

Les quantités de fruits et légumes ne sont pas suffisantes

Pluie, grêle... Les mauvaises conditions climatiques se sont enchaînées en 2021, causant « énormément de dégâts dans les cultures fruitières et maraîchères, rappelle le syndicat. Cette année, il nous était impossible de trouver les quantités requises habituellement pour le bon déroulement de cette action. »

« Elle permet de faire la démonstration qu’il est possible d’avoir un juste prix pour les consommateurs, une meilleure rémunération des producteurs, mais aussi de sensibiliser les consommateurs sur les problèmes que la filière rencontre », estime le Modef.

L’action du syndicat continue

« Le Modef continue son combat pour obtenir des prix planchers garantis par l’État à hauteur des coûts de production conjugués à un coefficient multiplicateur entre le prix à la production et le prix de vente au consommateur », a ajouté le Modef.

Raphaëlle Borget