« Les cultures de printemps et d’été ont moins souffert en termes de production (NDLR que celles d’automne) grâce essentiellement à une progression de leur sole, les rendements accusant là aussi une baisse », estime le service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l’Agriculture dans l’Agreste Conjoncture portant sur les grandes cultures, paru le 15 septembre 2020.

1,4 million de tonnes de maïs en plus

Selon ces estimations, les surfaces du maïs en 2020 auraient augmenté de 140 000 ha par rapport à 2019 avec un potentiel de rendement en légère hausse comparé à l’an dernier : 87,3 q/ha contre 86,2 q/ha. La production de maïs grain (y compris semences) atteindrait 14,4 millions de tonnes (+10,7 % sur un an et +0,9 % par rapport à la moyenne de 2015 à 2019). La production de maïs fourrage serait en légère progression de 0,7 % par rapport à 2019 (–8,8 % par rapport à la moyenne quinquennale), à 16,4 millions de tonnes.

Forte hausse de production pour le tournesol

La production de tournesol est estimée à 1,74 million de tonnes (+34 % en un an et +33,7 % par rapport à la moyenne de 2015 à 2019). Cela s’explique en premier lieu par des surfaces en hausse de 29 % en un an pour atteindre 779 000 hectares. La culture a en effet profité des difficultés d’implantation des cultures d’hiver. Le rendement augmenterait par ailleurs de 3,9 % en un an, à 22,3 q/ha. Il reste malgré tout inférieur de 0,4 % à la moyenne quinquennale, à 22,4 q/ha.

Recul de 15,4 % de la production de betterave

La production de betteraves industrielles s’établirait, quant à elle, à 32,2 millions de tonnes, en recul de 15,4 % en un an et de 16,3 % par rapport à la moyenne de 2015 à 2019. Le rendement baisserait ainsi de 90 q/ha, pour atteindre 761,8 q/ha. « La betterave a cette année fortement souffert de la sécheresse et de la jaunisse, conséquence d’une météo défavorable à son développement », appuie le ministère.

Surfaces et rendements s’accroissent en pommes de terre et soja

La production de pommes de terre de conservation et de demi-saison serait en hausse de 5,2 % sur un an et resterait supérieure de 16,8 % à la moyenne de 2015 à 2019. Le rendement serait de plus en hausse de 0,4 % sur un an pour s’établir à 43 t/ha.

Enfin, la production de soja en 2020 s’établirait à 490 000 tonnes (+14,3 % par rapport à 2019 et +27,7 % par rapport à la moyenne de 2015 à 2019). Les rendements seraient en légère progression, à 26,4 q/ha, et les surfaces en forte hausse, à 186 000 hectares (+13,3 % sur un an et +28,9 % par rapport à la moyenne quinquennale de 2015 à 2019).

Céline Fricotté