Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit d’augmenter la taxation des phytos, à travers une modification de l’assiette de la redevance pollution diffuse (1). L’objectif principal affiché par le gouvernement est d’« inciter à une moindre utilisation des produits phytopharmaceutiques utilisant ces substances afin de limiter la contamination des milieux et l’impact sur la santé humaine ». L’objectif secondaire est d’apporter 50 M€ de recettes supplémentaires aux Agences de l’eau à partir de 2020, afin de soutenir les conversions bio, comme annoncé dans le plan Ambition bio 2022.

Le projet d’arrêté fixant la liste des substances concernées et les taux de taxation est en consultation jusqu’au 14 décembre sur le site du ministère de l’Écologie.

B. Lafeuille

(1) taxe sur les phytos et les semences traitées