« L’absence de pluie jusqu’à la récolte a préservé le potentiel de poids spécifique (PS) élevé mis en place au début du remplissage des grains grâce au temps sec et ensoleillé, dans la plupart des situations », explique FranceAgriMer, dans une étude sur la qualité du blé tendre biologique pour la récolte de 2020. La moyenne nationale est de 78,2 kg/hl pour le PS. Une proportion de 82 % de la collecte dépasse les 76 kg/hl.

78,2 kg/hl de PS pour la moyenne nationale

Le climat favorable au moment de la récolte a également permis de récolter des blés avec une teneur en eau basse, ce qui permettra une bonne conservation des grains. 83 % de la collecte présente une teneur en eau inférieure à 14 %. « Par ailleurs, avec 84 % des volumes collectés supérieurs à 240 s, les indices de chute de Hagberg des blés issus de la récolte de 2020 répondront aux besoins des utilisateurs », détaille l’étude.

Il est à noter également qu’environ trois quarts de la collecte se situe entre 10 et 12 %. La moyenne nationale s’établit à 11,1 % de protéines.

11,1 % de protéines

« Sur le plan de la valeur technologique, en lien avec les teneurs en protéines, une large gamme de force boulangère est observée, précise FranceAgriMer. Au total, 55 % de la collecte se situe au-dessus de 170 de W. Les pâtes présentent des P/L majoritairement équilibrés, à 1,0 en moyenne. 59 % de la collecte se situe en dessous de 1. »

> À lire aussi : Bilan français, la collecte de céréales bio multipliée par trois en cinq ans (23/11/2020)

Isabelle Escoffier
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé et maïs progressent sur Euronext

Les marchés restent néanmoins volatils du fait de la situation géopolitique en mer Noire.