La filière de la pomme de terre, représentée par le GIPT (1) et CNIPT (1) a rendu public le montant de l’enveloppe octroyée par le ministère de l’Agriculture le 11 juin 2020. Le montant global est de 10 millions d’euros. L’aide maximale sera de 50 €/t. Les modalités du dispositif seront discutées avec les services du ministère le 18 juin prochain.

En attendant ,la filière invite d’ores et déjà tous les propriétaires de pommes de terre qui continuent à les retirer de leurs stockages, de veiller à bien garder tous les justificatifs qui pourraient servir à l’octroi de l’aide (factures, bons de livraisons, pesées…).

La filière, à travers ses deux interprofessions (1), veillera au respect des règles interprofessionnelles conformément à leurs engagements du plan de filière et des États-généraux de l’alimentation.

> A lire aussi : Soutien public, la filière de la pomme de terre transformée appelle à l’aide (07/05/2020)

Une couverture partielle des coûts

La filière de la pomme de terre avait annoncé dans un communiqué daté du 9 juin 2020 avoir reçu l’assurance du ministre de l’Agriculture de cet « accompagnement financier significatif » dans le cadre de la crise du Covid-19. Elle le remercie pour cet engagement et son « écoute attentive aux difficultés actuelles du secteur. »

« Cette aide permettra de couvrir partiellement les coûts engendrés par le retrait des volumes de pommes de terre non transformées pendant la crise sanitaire, du fait de l’arrêt quasi total des activités de restauration, informe-t-elle. Elle s’inscrit dans le cadre de l’article 222 de l’OCM unique dont le bénéfice a été accordé au secteur par la Commission européenne. »

> A lire aussi : Pomme de terre, Xavier Bertrand demande de l’aide à Didier Guillaume (08/06/2020)

C. F.

(1) Le GIPT (Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre) et le CNIPT (Comité national interprofessionnel de la pomme de terre).