Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Agriculture le 21 mai 2019, à la fin d’avril, les stocks de pommes sont supérieurs de 26 % à ceux de 2018, mais proches de la moyenne de 2014 à 2018. La hausse concerne essentiellement la variété Gala. Elle s’inscrit dans un contexte de stocks européens élevés, conséquence d’une récolte en forte hausse, notamment en Pologne.

Prix des pommes supérieurs à la moyenne

Sur les sept premiers mois de la campagne de 2018-2019, les prix à la production de la pommes se situent au-dessus des cours moyens de 2013 à 2017. Le ralentissement des ventes et l’augmentation des importations à l’approche de la fin de la campagne expliquent la stagnation des cours en mars et avril.

Le stock de poires a doublé

Selon le ministère de l’Agriculture, à la fin d’avril 2019, les stocks de poires sont le double de ceux de 2018 et supérieurs de 21 % à la moyenne de 2014 à 2018, à la même période. La commercialisation des poires William’s, dont la production a été en nette hausse, s’est étirée jusqu’en novembre 2018 et a contribué à retarder la commercialisation des poires d’automne et d’hiver.

En avril 2019, la campagne touche à sa fin. Les prix baissent sur un an mais se situent dans la moyenne sur 5 ans. Le marché a été relativement demandeur pour la poire française. Il a été plus fluide en Conférence qu’en Comice, dont les derniers lots ont été commercialisés rapidement en février.

Prognosfruit prévoit une récolte européenne de 2018 légèrement supérieure à la récolte de 2017 (+4 %) mais dans la moyenne de 2013 à 2017.

R.H.