Selon l’UNPT (1), les producteurs de pommes de terre féculières sont « en difficulté ». Dans un communiqué de presse diffusé le 18 mai 2021, le conseil d’administration de l’UNPT « appelle les deux féculiers présents sur le territoire français à tout mettre en œuvre afin de renforcer l’attractivité de la fécule pour la campagne en cours et les années futures ».

Sous les coûts de production

« Faisant suite aux différentes annonces concernant la baisse des éléments de rémunération de la pomme de terre féculière pour la prochaine récolte (2021), le conseil d’administration de l’UNPT s’inquiète du message envoyé aux agriculteurs à cette occasion », explique-t-il. Ainsi, selon l’UNPT, la rémunération ne couvre pas les coûts de production, alors même que les exploitations sont fragilisées par trois campagnes « extrêmement difficiles ».

Par ailleurs, l’Union demande un rehaussement de l’aide couplée à l’hectare dans le cadre de la prochaine programmation de la Pac « afin de pérenniser cette filière et de garantir une diversité de cultures et de débouchés aux agriculteurs ».

Hélène Parisot

(1) Union nationale des producteurs de pommes de terre.