Le Modef demande à Manuel Valls « d’arrêter les importations dont nous avons la certitude qu’elles sont concernées par les molécules interdites ». Il propose également de « procéder à une enquête internationale qui définira, pays par pays, les molécules utilisées et le mode de contrôle mis en place. On cache totalement ou on ignore volontairement ce qui se passe dans les pays exportateurs qui ne respectent aucune règle », insiste l’organisation syndicale.

Informer les consommateurs

« Le devoir de transparence est pour nos concitoyens une valeur essentielle », assène le syndicat. La continuité de l’enquête qu’il propose, serait un affichage sur le lieu de vente. « Si les consommateurs ont l’information par un affichage à l’étalage, ils pourront choisir en toute connaissance de cause » précise-t-il.

L’organisation agricole invite Manuel Valls à venir les rencontrer lors de leur vente annuelle de fruits et légumes place de la Bastille à Paris. Elle se tiendra cette année le 18 août.