Les acteurs de la grande distribution, qui totalisent « près de 70 % des ventes de fruits et légumes frais en France », sont poussés par Greenpeace à s’engager dans la voie du zéro pesticide. Depuis deux ans, l’ONG les classe sur le podium des plus engagés pour « éliminer les pesticides les plus dangereux, soutenir les agriculteurs qui s’engagent à produire sans pesticides, et être transparent envers les agriculteurs ». Une campagne baptisée « course zéro pesticide ».

Greenpeace en a dévoilé aujourd’hui les nouveaux résultats. En juin dernier, Carrefour et U étaient en tête de la course, suivis par Intermarché, Casino et Auchan, puis Leclerc fermait la course.

Le partenariat avec Bee-friendly fait gagner Monoprix

Aujourd’hui, d’après le suivi des actions des distributeurs de Greenpeace, Carrefour garde sa place en tête. Après le brocoli, le kiwi ou la tomate, l’enseigne « a étendu ses expérimentations de réduction de pesticides à […] la pomme et la pomme de terre ». Ex aequo avec Carrefour, Monoprix entre dans le classement grâce au partenariat établi avec le label Bee-friendly, qui interdit l’utilisation des insecticides de la famille des néonicotinoïdes.

Système U arrive second du fait d’une « liste noire des pesticides à bannir de ces fruits et légumes » ; mais recule d’une place car « ne présente pas d’avancée conséquente cette dernière année ». Il est suivi de Leclerc et d’Intermarché. Pour Greenpeace, c’est une « révolution ». Leclerc « quitte enfin la queue de peloton et s’engage désormais à réduire de 50 % l’usage des pesticides dans la production de fruits et légumes d’ici à 2020 », célèbre l’ONG, qui, exigeante, attend désormais les actes, du concret.

Des encouragements pour les derniers

Dans ce dernier classement, Auchan et Casino, malgré leur « dynamique d’évolution positive », et leurs « améliorations en termes de transparence », sont à la traîne. « Il faudrait maintenant appuyer sur l’accélérateur » leur conseille Greenpeace. Les consommateurs seront informés des résultats de la « course zéro pesticide » ce samedi au travers d’actions locales.

A. Cas.