Dans un communiqué commun, l’AGPB, l’AGPM, la CGB et la FOP (1) considèrent que les discussions tarifaires sur les prix des produits transformés issues des filières végétales qu’elles représentent « ne font l’objet d’aucune revalorisation notable », voire subissent « une forte pression de la part des distributeurs pour les inscrire dans une tendance baissière ». Cette situation est, pour eux, « en totale contradiction » avec les engagements pris dans le cadre des EGA.

« De telles pratiques vont inexorablement conduire à accentuer les difficultés que traversent actuellement des milliers d’exploitations de grandes cultures alors même que la question de la préservation du revenu des producteurs est au cœur de toutes les attentions », estiment les quatre associations.

La FNSEA et les JA s’associent à ces revendications, et « attendent des parties prenantes qu’elles retrouvent le chemin de la raison dans les prochaines 48 heures ».

H.P.

(1) représentant respectivement les producteurs FNSEA de blé, de maïs, de betterave et des oléoprotéagineux