Dans un communiqué de presse paru le 17 juin 2021, la coopérative Axéréal basée dans le Loiret affiche son optimisme pour la prochaine récolte, avec quelques jours de retard annoncés. Les surfaces collectables sont en progression par rapport à 2020 (640 000 ha), et les conditions climatiques post-moisson en 2020 ont été favorables notamment pour le colza, les orges fourragères, le blé tendre et le blé dur.

« Cette moisson de 2021 est porteuse d’espoir. Malgré une insuffisance de pluviométrie au début du printemps, et un épisode de gel en sortie d’hiver, les voyants sont globalement au vert pour une quantité de grains satisfaisante, et une qualité à la hauteur des efforts des agriculteurs », dévoile Axéréal.

Objectif d’un million de tonnes en 2022

La collecte de 2021 devrait ainsi dépasser les 750 000 tonnes de grains en filières, « nous amenant progressivement vers l’objectif que nous nous sommes fixé du million de tonnes en 2022 ».

« Les très bons volumes qui semblent s’annoncer pour cette récolte sont assurément la meilleure garantie de revenu pour les agriculteurs, détaille Paul-Yves L’Anthoën, directeur général d’Axéréal dans le communiqué. Par ailleurs, la structuration des filières que nous avons initiée qui passe bien sûr par la démocratisation de la production sous cahiers des charges, doit aussi se traduire par un dialogue plus direct entre les producteurs, la coopérative et les clients transformateurs. »

Isabelle Escoffier