« Si du 21 juin au 20 juillet, les régions proches de la Manche ont tiré leur épingle du jeu, le mois suivant a été plus favorable aux régions de l’Est et du Centre, observe Météo-France ce 20 août 2018. Globalement sur les deux premiers mois, c’est donc une frange centrale du territoire métropolitain qui a souvent connu un ensoleillement record même si les plages de la Manche gardent une position favorable, malgré les trois premières semaines d’août plus en demi-teinte. »

© Météo-France

Au sud, les vagues orageuses ont assombri le ciel. Dijon totalise ainsi 666 heures d’ensoleillement depuis le 21 juin quand Nice arrive à 658 heures. « De nombreuses villes, de la frontière allemande à la Bourgogne, au Berry, au Bourbonnais et à la Charente, mais aussi localement sur la côte d’Opale, ont battu un record […] sur les deux premiers mois d’été avec des excédents par rapport à la moyenne pouvant dépasser 40 %. »