Les prix de la plupart des céréales et oléagineux français sont en légère hausse. Celui du blé reste cependant toujours comprimé par les attentes sur la récolte russe. Les taxes chinoises imposées à l’orge australien bénéficient aux exportations françaises. Le temps sec profite, quant à lui, aux cours du colza et soja.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
4%

Vous avez parcouru 4% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

En baisse sur Euronext, les céréales s’inquiètent de la crise sanitaire

Les céréales, blé comme maïs, étaient en net recul mercredi 28 octobre 2020 à la mi-journée, touchées comme l’ensemble des marchés par les inquiétudes liées aux mesures que doit annoncer l’exécutif dans la soirée, pour endiguer la progression de l’épidémie de coronavirus.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza dévisse, à la suite du pétrole

Les prix du colza subissaient une lourde chute, mercredi après-midi, à la suite du pétrole, très affecté par les craintes liées aux conséquences de la pandémie de Covid-19 sur la demande.
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…