Dans l’ensemble, les marchés des grains sont dans l’attente des nouvelles récoltes qui commencent dans l’hémisphère Nord. Cette situation se traduit par une perte de terrain pour les prix du blé et de l’orge brassicole, une quasi-stabilité en maïs et en orge fourragère alors que le colza reste de marbre sur le marché physique mais s’affaisse sur Euronext poussé par la chute du soja et de l’huile...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
6%

Vous avez parcouru 6% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Petit rebond du blé, la demande est toujours là

Les prix du blé connaissaient un petit rebond, vendredi 23 octobre 2020 à la mi-journée, à la faveur d’une demande qui repartait de plus belle en Afrique du Nord.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

En repli sur Euronext, le colza bute sur un seuil symbolique

Les prix du colza marquaient le pas vendredi 23 octobre 2020, après avoir touché un seuil de prix symbolique, sur fond de baisse des huiles.