« Avec l’importation de plants étrangers, les échanges, le travail à façon, le déterrage… le risque sanitaire n’est pas nul, rappelle l’UNPT (Union nationale des producteurs de pommes de terre) dans un communiqué diffusé le 5 juin 2020. Alors que chaque année, du plant étranger contaminé est refusé à l’importation, l’UNPT milite pour conserver un territoire sain.

« Pour autant, nous vous encourageons à déclarer vos parcelles de pommes de terre », insiste l’UNPT. La filière de la pomme de terre française a en effet mis en place des dispositifs simples pour financer le FMSE. Ainsi pour prétendre à une participation financière des pouvoirs publics à l’indemnisation, soit au niveau français, soit européen, la filière, réunissant le GIPT (Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre), le CNIPT (Comité national interprofessionnel de la pomme de terre) et l’UNPT, a créé l’Association sanitaire pour la section de la pomme de terre (ASPDT) du FMSE. La gestion opérationnelle de l’ASPDT est de plus déléguée à l’UNPT.

Régler la cotisation

L’Union indique que pour se couvrir d’un risque de non-commercialisation et de destruction de sa production en cas de maladie de quarantaine avérée, et ainsi bénéficier de l’indemnisation du préjudice, il est nécessaire de :

  • déclarer l’intégralité des surfaces de pommes de terre (hors production de plants certifiés) pour le 30 juin 2020 à l’ASPDT ;
  • régler la cotisation sur la production de pommes de terre commercialisée.

« Pour des filières comme la fécule, l’industrie de transformation en France (organisations de producteurs comme le Gappi), ou dans le cas de certains groupements de producteurs du secteur du frais français, les cotisations sont déjà prises en charge : rapprochez-vous de vos acheteurs afin de vous assurer qu’ils prélèvent bien la cotisation FMSE pour toutes vos pommes de terre livrées », précise le communiqué.

« Ce programme étant cofinancé par des fonds publics, et la déclaration Pac faisant foi, la surface de pommes de terre déclarées à la Pac doit être celle remplit dans le formulaire FMSE de déclaration des surfaces », insiste l’UNPT.

La déclaration peut être faite en ligne en se connectant sur son espace personnel ou en remplissant un formulaire.