En réaction à la tendance baissière des marchés mondiaux, entre autres due à l’évolution de la parité entre l’euro et le dollar, l’Union Européenne a annoncé la remise en place d’une taxe à l’importation sur le maïs. Ce mécanisme, déclenché pour la dernière fois il y a trois ans, a pour objectif de protéger le marché communautaire et de favoriser les échanges entre les états membres.

En dessous d’un seuil

Les taxes à l’importation, déclenchées « de manière automatique », sont des droits flottants indexés sur les cours mondiaux qui ne sont appliqués que si les cours du maïs descendent au-dessous d’un certain seuil. Ces nouveaux droits de douane s’appliqueront également au sorgho et au seigle.

M.S.
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé recule dans un marché très volatil

Les prix du blé étaient en baisse jeudi 27 janvier 2022 en fin d’après-midi sur le marché européen, en l’absence de nouvelle escalade dans la crise russo-ukrainienne.