« C’est un pas décisif dans l’utilisation d’une phytopharmacie moderne et respectueuse de l’environnement », affirme Romain Schneider, ministre luxembourgeois de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement durable, mais aussi de la Sécurité sociale. Il espère ainsi déclencher « un effet levier » en Europe.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !