Faisant suite aux intempéries du début de juin, Légumes de France, la FNSEA et le Crédit Agricole se sont réunis le 15 juin 2016 pour trouver des solutions aux producteurs dont les cultures ont été touchées. Dans un communiqué de presse conjoint avec la FNSEA et Légumes de France diffusé ce 20 juin 2016, le Crédit Agricole confirme que « les caisses régionales prendront contact individuellement avec leurs clients producteurs impactés ».

Cela doit permettre de « mettre en œuvre, en fonction de chaque situation, les mesures permettant la reprise de l’activité des exploitations maraîchères, l’année blanche faisant partie des dispositifs proposés ».

Au-delà des mesures d’urgence à court terme, les trois organismes ont réfléchi à « l’amélioration des outils permettant aux producteurs de sécuriser leur activité et d’anticiper les risques. En particulier, les systèmes assuranciels et la dotation pour aléas (DPA) doivent évoluer pour répondre davantage aux attentes des maraîchers. »