Après les investissements dans la robotique et l’intelligence artificielle, Kubota poursuit ses prises de position dans les solutions high-tech agricoles avec les pièges connectés. Le constructeur japonais a collaboré avec Pymwymic, des investisseurs d’impact néerlandais, et Oltre Venture, un investisseur d’impact italien, dans le cadre d’un investissement de capital-risque d’un montant total de 3,7 millions d’euros pour Trapview, le spécialiste du piège connecté.

À lire aussi : Intelligence artificielle, Kubota multiplie les partenariats stratégiques (06/05/2020)

Plusieurs milliers de pièges déployés

Trapview a été fondé en 2007 en Slovénie et possède une expertise dans le domaine de la surveillance des parasites. Avec des milliers de pièges déployés sur le terrain, l’entreprise possède actuellement la plus grande base de données et d’algorithmes sur les parasites au monde. Plus de 40 espèces d’insectes différentes sont surveillées dans le monde entier grâce à la solution Trapview.

C’est un fait peu connu, mais Kubota possède déjà une vaste expérience dans la prévention de la propagation des parasites et des infections. Il y a 130 ans, alors que le Japon se modernisait rapidement, le fondateur de la compagnie, Gonshiro Kubota, est devenu la première personne du pays à produire des conduites d’eau à l’échelle nationale afin de freiner la propagation du choléra.

Corinne Le Gall