Le 29 janvier 2021, dans les locaux de la ferme pilote du groupe Carré, à Gouy-sous-Bellone (Pas-de-Calais), les vingt-trois premiers agriculteurs certifiés HVE, haute valeur environnementale de niveau 3, de l’association Eco-Phyt’ ont reçu leur diplôme, des mains de l’organisme certificateur Ocacia. Soixante autres exploitations ont obtenu la certification de niveau 2. « Je m’y suis intéressé parce qu’il s’agissait d’une démarche collective, souligne Thomas Demarquilly, d’Hénin-Beaumont, l’un des diplômés. Nous ne nous serions jamais engagés seuls. »

L’initiative revient au groupe Carré et à quelques agriculteurs qui ont créé Eco-Phyt’ en 2018. L’association s’est élargie ensuite à trois autres négociants en céréales, Vaesken et Claye dans le Nord, et le groupe Bernard, en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle a également reçu le soutien de partenaires des différentes filières, comme Tereos, McCain, Vitalis et Bonduelle.

La reconnaissance de nos efforts

« Eco-Phyt’ a été créée pour accompagner les agriculteurs dans la transition écologique, explique Xavier Darras, exploitant agricole dans le Pas-de-Calais, et président de l’association. La certification environnementale n’est pas une obligation, mais c’est une façon, pour nous, agriculteurs, de savoir où nous en sommes et d’obtenir la reconnaissance de nos efforts. » Eco-Phyt’ regroupe aujourd’hui 150 agriculteurs répartis en quatre Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE), suivis par les trois négociants des Hauts-de-France et plusieurs groupes dit « émergents » chapeautés par le groupe Bernard.

« L’entreprise de certification Ocacia a commencé par certifier Eco-Phyt’, précise Philippe Leclercq, du groupe Carré. Puis elle lui a confié la réalisation des diagnostics sur les exploitations et des audits de certification. Elle ne réalise elle-même que quelques audits de contrôle, pour vérifier que l’association assure bien sa mission. »

Blandine Cailliez