Alors que le groupe Carrefour fête les un an de sa campagne en faveur des produits issus des semences fermières, le Réseau semences paysannes continue d’affirmer son « désaccord profond » avec cette démarche commerciale. « Nous tenons à rappeler publiquement que nous n’avons noué aucun partenariat avec Carrefour et nous l’enjoignons à retirer toute référence au Réseau semences paysannes », affirme son communiqué du 29 octobre 2018.

« Des solutions contre la dépossession des savoir-faire »

« Les semences paysannes et les collectifs qui les font vivre forment un commun non soluble dans le marché, poursuit-il. Sur le terrain, des solutions s’inventent chaque jour pour lutter contre la dépossession des savoir-faire : les semences s’échangent aussi gratuitement dans des réseaux de partage de savoir-faire et de connaissances ce qui permet d’adapter au fil des ans les variétés paysannes aux particularités de chaque ferme. Une vision aux antipodes de la réponse strictement marchande de Carrefour ».