« Si c’est nécessaire nous irons au-delà de ces 200 000 euros en fonction de l’évaluation des dégâts qui sera réalisée par la chambre d’agriculture et des procédures qui seront lancées par l’État », a indiqué la présidente du conseil départemental, Martine Vassal (LR).

L’État sollicité

L’élue qui a rencontré jeudi à Tarascon des représentants du monde agricole et des arboriculteurs rappelle que les Bouches-du-Rhône est le premier département producteur de fruits et légumes. M. Vassal appelle également « l’État à prendre rapidement en considération la situation des arboriculteurs » du département.

Les Bouches-du-Rhône ont été placés de lundi à mercredi en vigilance jaune grand froid, les températures ressenties pouvant atteindre –12°C, selon Météo-France.

AFP