« Dans le Languedoc et le Roussillon, la récolte démarre à peine, avec deux semaines de retard par rapport à 2017, rapporte le ministère dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 15 juin 2018. La production des variétés à floraison précoce a été affectée par le gel de février, essentiellement dans le Roussillon. Dans le Gard, le verger serait moins touché. »

Le gel et le froid ont fait des dégâts

Dans la Région Paca aussi, le gel et le froid de février et mars auraient fait des dégâts sur les variétés à floraison précoce, minoritaires dans cette région. « Après la récolte importante de 2017, le rendement en 2018 est estimé en baisse sur un an (–8 %), tout en se situant au-dessus de la moyenne (+5 %). Les surfaces reculeraient de 2 % sur un an. »

Dans la Vallée du Rhône, les calibres s’annoncent satisfaisants, l’éclaircissage est faible, et la végétation en retard d’une semaine. La production chuterait de 10 % par rapport à l’an dernier. « Ce recul s’explique pour partie par une baisse des surfaces des vergers de pêchers en production (–5 %). La baisse des rendements est peu prononcée, dans la moyenne des cinq dernières années. »

Même régime en Europe

Au niveau européen, le Medfel estime que la récolte chuterait de 11 % par rapport à celle de 2017 et de 4 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016. « La succession de vagues de froid, de gelées et de précipitations a affecté les volumes de production. La production de l’Espagne et de l’Italie, principaux pays producteurs, recule nettement sur un an, respectivement de 14 % et 16 %. »