« Depuis trente ans, nos prix ont été divisés par trois, rappelle Nicolas Jaquet, président de France Grandes Cultures, né il y a un an de l’élargissement de l’OPG céréales et oléoprotéagineux, aux autres espèces de grandes cultures. En corrigeant les prix de l’inflation, nos chiffres d’affaires devraient être de 5 000 €/ha. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !