L’association « Pour une Agriculture du Vivant » vient d’obtenir le soutien financier de l’État, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré par BPI France (organisme français de financement et de développement des entreprises), afin de développer une « plateforme open source » collaborative dédiée à l’agroécologie.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !