« La crise nous amène à privilégier nos productions de biocarburant en activant une clause de sauvegarde qui existe au niveau européen », a déclaré Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, auditionnée en commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale le 30 avril 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !