La première évaluation annuelle de la stratégie européenne « De la fourche à la fourchette » a été publiée par la Commission européenne le 31 mai 2021. Elle estime qu’une « étape positive » a été réalisée vers la réalisation des objectifs en matière de pesticides.

–12 % de l’usage des pesticides les plus dangereux

Le premier objectif de l’Union européenne est la réduction des usages et des risques des pesticides de synthèse (objectif : –50 % en 2030). En s’appuyant sur un indicateur de risque harmonisé, la Commission annonce une baisse de 8 % en 2018 par rapport à la moyenne triennale allant de 2015 à 2017, et une réduction supplémentaire de 5 % en 2019.

L’autre ambition de l’Union européenne est la réduction de l’usage des pesticides les plus dangereux (objectif : –50 % en 2030). Leur usage a baissé de 12 % en 2019 par rapport à la période allant de 2015 à 2017. « Tout en notant que l’utilisation des pesticides peut être influencée par des facteurs saisonniers, il s’agit d’une évolution particulièrement significative étant donné que l’utilisation de ces pesticides a augmenté depuis 2011 », souligne la Commission.

Cette évaluation sera actualisée tous les ans.

Le Copa-Cogeca demande une étude d’impact

Quatre jours auparavant, treize partenaires de la table-ronde sur la chaîne agroalimentaire pour la protection des végétaux (1), dont le Copa-Cogeca qui représente les agriculteurs et les coopératives européens, ont publié une lettre ouverte. Ils plaident pour une évaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux des objectifs européens, dont celui de réduire l’usage des produits phyto de 50 %. Les signataires « exhortent la Commission à envisager un calendrier réaliste avant toute décision législative ».

À lire aussi : Trente organisations agricoles veulent évaluer la stratégie Farm to fork (20/05/2021)

Hélène Parisot

(1) CIBE, CropLife Europe, Coceral, Copa-Cogeca, Esa, Eca, Europatat, Fediol, Fefac, Freshfel, Frucom, Primary food processors, Profel