L’UIPP (Union des industriels de la protection des plantes) s’est réjouie le 10 décembre 2020 dans un communiqué que 98,3 % des produits phytopharmaceutiques en sortie d’usine sont conformes aux recommandations du « guide d’étiquetage des produits phytopharmaceutiques à usage professionnel » publié en 2018 (et réédité en 2019 à la suite des évolutions réglementaires).

Sa conception « s’est appuyée sur plusieurs échanges avec des groupes d’agriculteurs testeurs, afin de proposer un outil plus en adéquation avec leurs besoins ». Ce chiffre de 98,3 % est issu d’un sondage interne « réalisé auprès d’une quinzaine d’entreprises adhérentes de l’UIPP et largement représentatives du secteur », informe le syndicat.

Travail de simplification

En 2018, il avait engagé un « travail de simplification et d’harmonisation des messages sur l’étiquetage des produits phytopharmaceutiques, afin de répondre aux attentes des utilisateurs et de réduire encore les risques liés à l’utilisation des produits professionnels ».

« Ce travail vise à permettre aux agriculteurs de disposer d’étiquettes construites de la même manière, quelle que soit la marque du produit qu’ils achètent : format, ordre des informations et rubriques… Pour toujours retrouver la même information au même endroit », explique Julien Durand-Réville, responsable de la santé à l’UIPP, dans le communiqué.

Objectif de 95 % en 2025 déjà atteint

Trois ans après la mise en œuvre du guide, « le bilan traduit le succès de l’initiative », se réjouit l’UIPP, rappelant que « dans le cadre du contrat de solutions, un objectif de conformité des étiquettes pour 95 % des références mises sur le marché avait été fixé pour 2025 ».

L’UIPP s’était engagée à mettre en œuvre ces évolutions auprès de ses adhérents et à la fin de 2018, « près de 40 % des étiquettes des produits nouvellement mis sur le marché par les adhérents de l’UIPP étaient conformes aux recommandations volontaires du guide, et ce chiffre a atteint 90 % à la fin de 2019 » chiffrent les industriels.

Un guide « unique au niveau international »

« Ce guide, unique au niveau international, est aujourd’hui présenté comme un exemple à suivre, se félicite l’UIPP. Il a été présenté aux différents maillons des associations professionnelles de l’industrie européennes et internationales, dans des symposiums, mais également auprès de la FAO (Organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture, agence spécialisée des Nations unies). »

Isabelle Escoffier