« De toute part, les disponibilités en engrais minéraux et de synthèse s’annoncent limitées pour la saison prochaine (fermeture d’usines de fabrication d’engrais azotés liées à la flambée des prix du gaz notamment) », alerte l’Afaïa (1) dans un communiqué du 18 octobre 2021.

> À lire aussi : Intrants : les prix des fertilisants en hausse « dès ce printemps » (20/04/21)

Augmenter l’autonomie des agriculteurs

Le syndicat encourage à favoriser « les fertilisants d’origine recyclée » et appelle au soutien des pouvoirs publics, « en mettant en place des règles simples et claires en matière d’innocuité et de valeur agronomique, de façon à garantir la qualité des produits tout au long des cycles ». L’objectif étant pour les agriculteurs d’augmenter leur autonomie vis-à-vis d’intrants minéraux « majoritairement importés ».

L’Afaïa rappelle « la nécessité de placer tous les intrants sur un pied d’égalité, quel que soit leur pays d’origine, en particulier vis-à-vis des réglementations sur les sous-produits animaux, et sur l’agriculture biologique ».

> À lire aussi : Hausse du prix du gaz, va-t-on manquer d’engrais azotés ? (13/10/2021)

Les propositions de l’Afaïa

Le syndicat rappelle les solutions déjà proposées par ses adhérents pour « réduire la part d’intrants non renouvelables dans la fertilisation » :

  • Des supports de culture de plus en plus conçus à partir de matières premières organiques issues, notamment, de la forêt ou de l’agriculture ;
  • Des engrais et amendements organiques qui valorisent les effluents d’élevage, les matières issues des industries alimentaires et agroalimentaires et du traitement des eaux ;
  • Des biostimulants qui améliorent la capacité des plantes à absorber les éléments nutritifs présents dans le sol, permettant de conserver la production des cultures tout en réduisant les apports de fertilisants, notamment minéraux.

Justine Papin

(1) Syndicat professionnel des acteurs de la filière des supports de culture, paillages, amendements organiques, engrais organiques et organo-minéraux et biostimulants.