En 2016, 74 000 tonnes d’emballages et plastiques usagés ont été collectées, soit une progression de 3 000 tonnes par rapport à 2015, selon le dernier bilan d’Adivalor (agriculteurs, distributeurs, industriels pour la valorisation des déchets agricoles) paru ce lundi 22 mai.

Taux de collecte à 64 %

Le taux de collecte moyen s’établit à 64 %, soit +3 % par rapport à 2015. « Malgré les difficultés rencontrées dans le secteur agricole, les taux de collecte des différents programmes ont augmenté, en particulier pour les plus récents, précise Adivalor : ficelles et filets (28 % ; +5 %), sacs de semences (24 % ; +4 %), emballages vides de produits d’hygiène d’élevage laitier (63 %, + 4 %). Les programmes à maturité (emballages vides de produits phytopharmaceutiques, emballages d’engrais) affichent des taux de collecte élevés, à 84 %. »

Écocontribution pour les EPI neufs

Pour favoriser la collecte des équipements de protection individuelle chimique (EPI) usagés utilisés en agriculture qui a démarré en 2016, Adivalor précise que les fournisseurs et distributeurs partenaires de l’initiative arborent le logo « ÉCO EPI ». Et incluent une écocontribution dans le prix de vente des EPI neufs qu’ils commercialisent, afin d’en financer l’élimination.

91 % des emballages et plastiques collectés recyclés

Adivalor annonce également que « grâce à la qualité du tri réalisé par les agriculteurs et la collecte en 15 flux séparés, 91 % des emballages et plastiques collectés sont recyclés : 98 % des films agricoles usagés, 94 % des big-bags et plus de 75 % des bidons plastiques ».

F.M.