Si le Nodu (nombre de doses par unité) en 2019 est en baisse, Générations futures estime dans un communiqué datant du 22 novembre 2021 que ces chiffres s’expliquent « par les stocks de produits qui avaient été faits l’année précédente, par anticipation d’une hausse de fiscalité ». Elle s’étonne toutefois de n’avoir pas eu accès au Nodu 2020.

> À lire aussi : Les ventes de produits phytos reculent de 5,7 % entre 2018 et 2020 (02/08/2021)

Hausse des quantités de substances actives

Les données sur les quantités de substances actives (QSA) ont aussi été présentées au cours de cette réunion. « Elles affichent une hausse de 23 % entre 2019 et 2020. La QSA serait de 45 489 tonnes hors produits de biocontrôle et utilisables en agriculture biologique. Ce chiffre atteint au total 66 076 tonnes, ce qui reste globalement un niveau très élevé », selon l’association.

Générations futures note par ailleurs la baisse de la QSA des CMR 1 et la légère baisse des CMR 2 (de 20 à 17 % du total) entre 2019 et 2020. Enfin, elle s’inquiète d’une augmentation de la QSA herbicide et particulièrement de la QSA glyphosate avec 8 668 tonnes en 2020 ; en hausse entre 2019 et 2020 de 42 % (6 093 en 2019 et 6 292 en 2009).

En attente de mesures fortes

« Pour rappel l’autorisation du glyphosate arrive à son terme le 15 décembre 2022. Or, les craintes sont grandes pour nos associations de voir l’autorisation accordée sur la base d’une évaluation biaisée », insiste l’association environnementale.

> À lire aussi : Générations futures épluche le dossier du glyphosate (17/11/2021)

« Les citoyens européens attendent des mesures fortes sur ce sujet, c’est le sens de la récente initiative citoyenne européenne qui a rassemblé plus d’un million de signataires mais également de la Stratégie de la ferme à la fourchette dont les objectifs sont clairs : il faut réduire l’usage des pesticides et changer de modèle agricole ! Nous attendons donc de la France à l’aube de sa présidence européenne qu’elle porte des mesures ambitieuses sur ce sujet pour l’Europe lors de cette présidence ! », a conclu François Veillerette, porte-parole de Générations futures.

> À lire aussi : Un million de signatures contre « les pesticides de synthèse » (29/09/2021)

Céline Fricotté