Le « Tour de France de l’abeille en colère », le 1er octobre 2020, fait suite à l’action du 23 septembre dernier aux Invalides à Paris alors que les députés de la commission des affaires économiques examinaient le projet de loi permettant de déroger à l’utilisation des néonicotinoïdes pour les betteraves.

> À lire aussi : Néonicotinoïdes sur betteraves, Premier feu vert (30/09/2020)

L’Unaf (Union nationale de l’apiculture française) a donc souhaité récidiver « pour dire haut et fort « Non à ce retour en arrière ! » et faire comprendre aux députés qu’ils engagent leur responsabilité vis-à-vis de notre filière et des générations futures.»

«Tour de France de l’abeille en colère»

Des manifestations ont donc eu lieu dans tout le territoire, du Doubs au Finistère, en passant par la Loire-Atlantique ou la Seine-et-Marne.

Et l’Unaf d’insister : «Les néonicotinoïdes sont extrêmement persistants et contaminent tout notre environnement. Les rendements de miel par ruche ont été significativement réduits divisant la production de miel français par deux en 25 ans.»

Le vote du projet de loi est prévu le 6 octobre prochain en séance plénière à l’Assemblée nationale.

Isabelle Escoffier