D’après un communiqué du groupe Bonduelle, le chiffre d’affaires du spécialiste des légumes en conserve et surgelés a reculé de 2,7 %, à 2,78 milliards d’euros, lors de l’exercice décalé 2020-2021, clos à la fin de juin. Il est toutefois en progression de 1,6 % à devises et périmètre constants.

La multinationale d’origine française vise une marge opérationnelle courante d’« environ 3,6 % ». Elle était de 4,5 % lors de l’exercice 2018-2019, avant l’émergence de la pandémie de Covid-19, et de 3,8 % l’an dernier.

L’impact des monnaies, de la crise et des difficultés de récoltes

L’affaiblissement du dollar américain, du dollar canadien et du rouble russe par rapport à l’euro entrave les performances, souligne le groupe.

La demande des restaurants et cantines a été perturbée en raison de la crise. De plus, le groupe a fait face des ruptures de produits ont en raison d’un un déficit de récolte à l’été 2020, mais aussi en raison de la difficulté à faire tourner les usines en Amérique du Nord en raison d’une « pénurie de main-d’œuvre ».

Le groupe souligne par ailleurs que l’Autorité de la concurrence a validé sa prise de contrôle de la coopérative agricole France Champignon, en difficulté.

AFP