« La filière horticole a été particulièrement touchée par la crise sanitaire et économique du Covid-19, rappelle le ministère de l’Agriculture dans son communiqué de presse diffusé le 8 juin 2020. Les fermetures administratives pour motif sanitaire des points de vente ont conduit à l’arrêt de la filière horticole pendant plusieurs semaines. »

À lire aussi : L’horticulture plombée par le Covid-19 (25/05/2020)

Destruction de plants

Cette interruption d’activité est arrivée à une période « cruciale » pour le chiffre d’affaires des entreprises concernées : le printemps. « Les entreprises ont dû détruire les productions au fil de l’eau puisqu’elles sont périssables, et pour cela, ont dû maintenir des emplois et donc des charges », reconnaît le ministère.

Le ministère explique que 25 millions d’euros sont alloués à ce « dispositif d’indemnisation exceptionnel ». Et qu’il vient « en complément de l’ensemble des mesures de soutien transversales aux entreprises (chômage partiel, fonds de solidarité, garanties à l’exportation, exonérations à venir des charges sociales…) déjà mis en place par le gouvernement. »

> À lire aussi : Coronavirus, nos réponses à vos questions sur les aides exceptionnelles (08/06/2020)

E.R.