La Cour des comptes européenne a rendu les conclusions de son audit visant à évaluer l’efficacité des actions mises en place par l’Union européenne (UE) en faveur des pollinisateurs sauvages. Cité dans un communiqué du 9 juillet 2020, Samo Jereb, membre de l’organisme et responsable du rapport estime que « jusqu’à présent, les initiatives lancées par l’UE pour protéger les pollinisateurs sauvages n’ont malheureusement pas été suffisamment ambitieuses pour porter leurs fruits ».

Les auditeurs estiment que « les grandes politiques de l’UE, notamment la politique agricole commune (Pac), ne comprennent pas d’exigences spécifiques relatives à la protection des pollinisateurs sauvages ». Selon eux, la Pac « contribue au problème et non à sa résolution ».

> À lire aussi : Abeilles, pas de législation au rabais (30/10/2019)

Dérogations pour l’utilisation de néonicotinoïdes

Ils estiment également que « la législation de l’UE en matière de pesticides constitue une menace majeure pour la survie de ces espèces ». Selon eux, la législation en vigueur comprend bien des dispositions spécifiques destinées à protéger les abeilles, mais « mais les évaluations des risques continuent de reposer sur des orientations qui sont obsolètes et qui ne correspondent ni aux exigences légales, ni aux connaissances scientifiques les plus récentes ».

Ils « signalent que, malgré le cadre de l’UE, des États membres utilisent encore des pesticides considérés comme responsables de la disparition massive d’abeilles mellifères. » Référence est faite aux 206 autorisations d’urgence accordées pour l’usage de trois néonicotinoïdes entre 2013 et 2019.

Les auditeurs recommandent à la Commission européenne de « mieux intégrer les actions visant à protéger les pollinisateurs sauvages dans les instruments d’intervention de l’UE qui ont un lien avec la préservation de la biodiversité et l’agriculture » et « d’améliorer la protection des pollinisateurs sauvages dans le processus d’évaluation des risques liés aux pesticides ».

> À lire aussi : Cour des comptes européenne, la Pac jugée « inefficace » pour protéger la biodiversité (09/06/2020)

H.Parisot