Un opérateur du marché de Rungis, souhaitant rester anonyme, s’inquiète des mesures sanitaires prises par le Min (Marché d’intérêt national) de Rungis, les jugeant trop peu restrictives. « L’entrée aux visiteurs est soi-disant interdite, mais il n’y a aucun contrôle aux deux péages du Min », regrette-t-il le 18 mars 2020 au matin, illustrant ses propos dans la vidéo ci-dessous.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !