Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le sec pénalise les semis

réservé aux abonnés

 - -->
L’agriculteur prévoit un désherbage compliqué. © A. Bréhier

Le manque d’eau qui perdure depuis le mois de juin a fortement impacté les emblavements de colza et dans une moindre mesure ceux de céréales. Une grande incertitude règne en plaine.

La sécheresse de 2018 restera dans les annales, tant par sa durée que par son intensité. Les trois-quarts de la France sont touchés, ce qui a limité les rendements du maïs. Dans certaines régions, il n’y a eu aucune pluie depuis le 10 juin dernier. C’est dire si les précipitations tombées cette semaine étaient attendues avec impatience par les producteurs. Mais elles arrivent trop tard pour les semis de colzas...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
6%

Vous avez parcouru 6% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza résiste à la baisse du pétrole

Les prix du colza baissaient très légèrement vendredi 29 mai 2020 après-midi au vu du contexte.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités
Cet article est paru dans La France Agricole

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

INDEX ACTA BIOCONTRÔLE 2019

36€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Les polluants dans le sol

49€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Productivité de l'herbe

49€

Disponible

AJOUTER AU PANIER